Une Rare Pièce de Monnaie de la Révolution Française

  • patrick13
    • patrick13
    Une pièce bizarre et chargée d'histoire
    La pièce est mise en vente sur eBay par le vendeur france-indochine qui est un vendeur professionnel sérieux, qui a 245 votes positifs sur eBay.

    La pièce est en vente aux enchères. Il y a actuellement 22 enchères et le prix de la pièce est de 396 euro. La vente se termine le 15 décembre à 20 heures 50.

    Cette pièce est très intéressante mais en la voyant on peut se demander s’il s’agit bien d’une pièce de monnaie destinée à la circulation courante ou d’une médaille commémorative, ou même d’un essai monétaire. On voit en effet à l’avers de la pièce un motif bizarre, une statue égyptienne dont de l’eau coule de son sein avec à ses pieds 2 personnages en train de boire de l’eau. Cette scène a été dessinée et gravée par le graveur général de la Révolution, Augustin Dupré dont on peut voir le nom sur le piédestal de la statue égyptienne.

    La légende, “régénération française” entoure la scène, et on peut lire à l’exergue la date 10 août 1793, qui fait penser qu’il pourrait s’agir d’une médaille commémorative plutôt que d’une pièce destinées à la circulation courante.

    Au revers, on peut lire la légende République française inscrite autour d’une couronne. Au centre de la couronne se trouve la valeur de la pièce : 5 décimes l’An 2. Ce motif a été repris sur les pièces de 5 francs en argent et on peut également le voir sur les fameuses pièces modernes de 10 francs et 50 francs Hercule.

    La tranche est inscrite en creux; on peut y lire l’inscription Liberté Egalité Indivisibilité.

    Je peux préciser que cette pièce est en bronze, qu’elle pèse 24 à 25 grammes pour un diamètre de 36 millimètres.

    Pourquoi cette pièce ou médaille est-elle intéressante ? Est-elle rare ?

    On peut dire d’emblée qu’il s’agit d’une pièce de monnaie et non pas d’une médaille. Sa fabrication a été décidée en août 1793 par la Convention Nationale pour perpétuer la mémoire de la journée du 10 août 1792.

    Le 10 août 1792, en effet, est une journée décisive de la Révolution française puisque la Commune insurrectionnelle de Paris a pris d’assaut le Palais des Tuileries où siégeait le pouvoir exécutif. Cette journée décisive de la Révolution marque la fin de la Monarchie Constitutionnelle et le début de la période de la Terreur. On peut rappeler que la pièce qu’on présente ici a été frappée alors que, fait inouï, le Roi Louis XVI a été guillotiné, le 21 janvier 1793, que la France est en guerre contre une coalition de Monarchies européennes et que la République a été proclamée, comme on peut le lire sur la légende au revers de la pièce.

    C’est dans ce contexte, au paroxysme de la Révolution, que la frappe de cette pièce a été décidée. C’est à la suite d’un rapport fait par Loysel à la Convention le 12 septembre 1793 que la fabrication de cette pièce a été décidée.

    A la suite de ce rapport, la Convention décréta ceci :

    Art. Ier. — Indépendamment des pièces d'un décime, de cinq centimes et d'un centime dont la fabrication a été décrétée le 24 août dernier, il sera fabriqué en bronze des pièces de cinq décimes, en nombre suffisant pour satisfaire aux échanges de petite valeur.

    Art. II. — Chaque pièce aura pour empreinte la Nature assise faisant jaillir de son sein l'eau de la régénération ; le président de la Convention y est représenté offrant une coupe aux envoyés des assemblées primaires; au-dessous sont inscrits les mots : 10 août 1793.

    La légende est : Régénération Française.

    On voit que cette pièce est une pièce de rupture, puisqu’elle est une des premières monnaies émises dans le système décimal, alors que l’on utilisait jusqu’à le système de monnaie de compte de la livre qui était duodécimal : 1 livre valait 240 deniers ou 20 sous, 1 sou valant 12 deniers. On note aussi une évolution radicale : la suppression du calendrier grégorien ou du calendrier chrétien traditionnel si l’on préfère. Il est remplacé par le calendrier révolutionnaire ou le calendrier républicain. La première année de cette nouvelle ère, l’An I a commencé en septembre 1792. La pièce qu’on présente est datée de l’an 2.

    Sur le plan symbolique également, cette pièce est absolument Révolutionnaire. Le portrait du roi disparaît, ainsi que les légendes latines religieuses qui bénissaient le nom du Seigneur, et que l’on pouvait lire sur les monnaies françaises depuis 1000 ans. Disparition également des croix, symbole chrétien par excellence, au profit d’une bizarre statue égyptienne d’Isis… La Révolution a tenté de liquider la Religion traditionnelle, au profit de l’athéisme. Elle même tenté de créer une nouvelle religion républicaine, le Culte de l’Etre Suprême. Mais ça n’a pas pris.

    A l’avers de la pièce de 5 décimes, on peut voir la statue de la fontaine de la régénération, appelée aussi fontaine d’Isis. Cette fontaine était en plâtre. Elle a été construite en 1793 à l'emplacement de la Bastille détruite à l'occasion d'une fête commémorant le premier anniversaire de la journée du 10 août 1792.

    Elle était constituée d'une allégorie égyptianisante de la nature, sous la forme d'une statue en plâtre de la déesse Isis, flanquée de deux lions assis, et qui faisait jaillir l'eau de ses seins.

    Cette fontaine a été utilisée lors de la Fête de l'Unité et de l'indivisibilité du 10 août 1793. On y voit le doyen de la Convention, portant un drapeau et buvant l'eau d'une coupe que lui présente le président de la Convention, Hérault de Séchelles, lequel porte un rameau de la main gauche. La cérémonie, organisée par David, proposait à 86 personnes âgées représentant les départements de venir boire de cette eau symbolisant la régénération nationale. C’est cette scène qu’on peut voir sur la pièce de 5 décimes.

    Cette pièce est-elle rare ? En tout cas, elle ne figure pas dans les catalogues de cotation classiques du Franc. Elle a été fabriquée entre le 21 janvier et le 30 mars 1794 et démonétisée par le décret du 21 avril 1796. D'après Frédéric Droulers, 154.278 pièces auraient été frappées.

    Une partie des pièces de 5 décimes ont été utilisées dans la circulation courante. Mais la pièce a été rapidement démonétisée (en avril 1796), et de nombreuses pièces de 5 décimes n’ont pas circulé et semblent avoir été précieusement conservées, comme des reliques, par les premiers républicains…

    C’est le cas de la pièce que l’on présente aujourd’hui : elle est en excellent état.

    En ce qui concerne cette pièce, elle est assez rare, surtout en très bon état. Les prix varient d’une centaine d’euro pour les pièces abîmées à 400 ou 500 euro pour les plus belles. Cette pièce, à 400 euro, semble donc à peu près à son juste prix.
  • numis13006
    • numis13006
    • Modérateur
    • 47 messages
      Inscrit le Sam 31 jan 2015
    https://i.ebayimg.com/images/g/fb8AAOSwbKte5Jmo/s-l1600.jpg width=83
    administrateur
  • numis13006
    • numis13006
    • Modérateur
    • 47 messages
      Inscrit le Sam 31 jan 2015
    https://i.ebayimg.com/images/g/zN0AAOSw2npe5JmV/s-l1600.jpg width=85
    administrateur

Répondre à ce message

Anti-spam