En 2020 les cours de l'or ont connu une forte augmentation mais n'ont pas explosé à la hausse

patrick13
patrick13

le Jeu 04 fév 2021 à 22:35 Citer ce message

Compte-tenu de l’impact majeur de la pandémie mondiale de Covid et du rôle traditionnel de valeur refuge joué par l’or en temps de crise, on aurait pu s’attendre à une augmentation encore plus forte du prix de l’or.

Mais en 2020 la demande mondiale d’or a atteint son niveau le plus bas avec seulement 3675 tonnes d’or contre 4386 tonnes négociées en 2019.

Au cours de l’année 2020 la demande mondiale d’or a atteint son niveau le plus bas depuis l’année 2009.

Cette baisse de la demande s’explique principalement par la chute de la demande d’or de bijouterie qui a atteint un record, malgré un léger redressement au cours du 4ème trimestre. On doit bien sûr cette baisse aux confinements qui, partout dans le monde, ont mis un coup d’arrêt brutal à la consommation et à la production d’or et de bijoux. Même la demande d’or à destination de l’industrie a diminué.

L’épidémie de Covid et surtout les confinements qui ont paralysé l’activité à peu près partout dans le monde ont aussi eu des conséquences sur les achats d’or des Banques Centrales qui ont fortement diminué, passant de 668,50 tonnes en 2019 à 272,90 tonnes seulement en 2020. Les confinements ont fait baisser la productivité du travail des banquiers centraux, moins enclins à acheter de l’or depuis chez eux qu’en “présentiel”.

L'or a bien joué son rôle traditionnel de valeur refuge

Deux composantes de la demande d’or ont connu une hausse en 2020 : il s’agit des ETF et produits similaires, autrement dit de “l’or papier” dont la demande a plus que doublé, passant d’environ 400 tonnes à 877 tonnes. Cette augmentation s’explique clairement par le rôle traditionnel de valeur refuge de l’or en temps de crise.

Augmentation de la demande d'or physique

Le dernier secteur à avoir connu une augmentation est celui des barres d’or et des pièces d’or : en 2020 la demande a concerné 896 tonnes de lingots et de pièces d’or soit quelques tonnes de plus qu’en 2019, année au cours de laquelle 870 tonnes de lingots et de pièces d’or ont été acheté. Là encore, le maintien de la demande d’or physique d’investissement malgré les confinements est intéressant, il montre le caractère de valeur refuge de l’or.

Vers une normalisation de la situation en 2021

On peut penser qu’en 2021 la demande d’or va se normaliser peu à peu. On observe déjà à la fin de l’année 2020 un redressement de la demande d’or pour la bijouterie. Les impressions monétaires massives effectuées par les Banques Centrales du monde entier pour éviter un effondrement économique à la façon de 1929 devraient venir en soutien du prix de l’or qui devrait se maintenir à un niveau élevé, même si le “Pic de la peur” sur les cours de l’or est déjà fini.

Répondre à ce message